Paroles de chansons

Michèle Torr - Amsterdam paroles lyrics

La langue: 
Artiste: 

Amsterdam

Tous les deux à Amsterdam
Toi et moi sous le charme
Des moulins qui ont rendu l'âme
Ma nostalgie vaut bien quelques larmes
Et pourtant,on avait choisi
D'être amants jusqu'à la folie
À vingt ans, on vivait la nuit
À Amsterdam
 
Tous les deux à Amsterdam
Toi et moi sous le charme
Des moulins qui ont rendu l'âme
Ma nostalgie vaut bien quelques larmes
Et pourtant,on s'était promis
Des printemps sous un parapluie
En s'aimant jusqu'à l'infini
À Amsterdam
 
Ciel bleu d'Amsterdam
Mon cœur te réclame
On était bien ensemble
Dans les rues de septembre
 
Ciel bleu d'Amsterdam
L'amour me désarme
Je n'ai pas fini mon rêve
Pourquoi le jour se lève ?
 
Tous les deux à Amsterdam
Toi et moi sous le charme
Des moulins qui ont rendu l'âme
Ma nostalgie vaut bien quelques larmes
Et pourtant on avait choisi
D'être amants jusqu'à la folie
À vingt ans, on vivait la nuit
À Amsterdam
 
Ciel bleu d'Amsterdam
Mon cœur te réclame
On était bien ensemble
Dans les rues de septembre
 
Tous les deux à Amsterdam
Toi et moi sous le charme
Des moulins qui ont rendu l'âme
Ma nostalgie vaut bien quelques larmes
Et pourtant, on s'était promis
Des printemps sous un parapluie
En s'aimant jusqu'à l'infini
À Amsterdam
 
Ciel bleu d'Amsterdam
L'amour me désarme
Je n'ai pas fini mon rêve
Pourquoi le jour se lève ? (×2)
 
Michèle Torr - Amsterdam sur Amazon
Michèle Torr - Amsterdam Regarder sur YouTube
Michèle Torr - Amsterdam Écouter sur Soundcloud

Plus de paroles de cet artiste: Michèle Torr


Avec les icônes sur la barre latérale droite, vous pouvez regarder, écouter ou acheter en ligne Amsterdam paroles fichier de musique ou CD.

Si vous souhaitez télécharger cette musique, vous pouvez cliquer sur licône mp3 sur la barre latérale droite.


Usage personnel ou éducationnel. Michèle Torr paroles copyright est le propriétaire de cette chanson.



Plus de paroles

Together We'll Fall

I know it's cold
But it's not freezing
I know you're tired
But you're not sleeping
Don't close you're eyes
Cause your hearts still beating
And down, together we'll fall, together we'll fall
Together we'll fall
 
I know it's dark, but you can see me
The air is thin, but you're still breathing
Not in your lungs, but you're minds believing
And down, together we'll fall, together we'll fall
 
You've been standing on your own for far too long
For too long, for too long, for too long, for too long
And you never found the faith to just move on
To move on, to move on, to move on, to move on
And deep within your heart I see the light
Trying to breakthrough and everything I know tells me its right
And I will fall with you
 
And from the night, there comes a new dawn
And from the fire, bring to life
Rise from the ashes, there's no surrender
And down, together we'll fall, together we'll fall
Together we'll fall
 
You've been standing on your own for far too long
For too long, for too long, for too long, for too long
And you never found the faith to just move on
To move on, to move on, to move on, to move on
And deep within your heart I see the light
Trying to breakthrough and everything I know tells me its right
And I will fall with you
 
You've been standing on your own for far too long
For too long, for too long, for too long, for too long
And you never found the faith to just move on
To move on, to move on, to move on, to move on
And deep within your heart I see the light
Trying to breakthrough and everything I know tells me its right
And I will fall with you
 

Les animaux ne peuvent pas voir...

. . Les animaux ne peuvent pas voir quand l’ouverture par laquelle ils voient est plus petite que leur corps. Parce que l’ouverture de leurs yeux est aussi trop petite pour laisser passer leur corps.
 
. . Comme si les animaux ne voyaient pas avec leurs yeux mais avec tout leur corps.
 
. . Si l’homme voit par n’importe quelle ouverture même si l’ouverture est plus petite que ses yeux, c’est parce que la plus infime partie de lui-même le contient tout entier.
 
. . Si les animaux ne sont reconnaissables qu’à leur corps tout entier, d’une espèce à une autre, l’homme dans sa propre espèce l’est lui-même par sa plus petite partie.
 
. . Si les animaux sont une infinité d’espèces pour être différents les uns des autres l’homme porte dans sa seule espèce une infinité d’hommes différents.
 
. . Quand les animaux sont devant une ouverture où seulement une partie de leur corps peut passer ils voient encore, mais quand l’ouverture ne laisse passer que le volume de leurs yeux ils ne voient plus comme si leurs yeux ne voyaient pas sans leur corps, comme si leurs yeux étaient aveugles sans leur corps parce que leurs yeux ne voyaient que ce que leur corps pouvait toucher, leurs yeux ne voyaient que là où leur corps pouvait aller.
 
. . Si l’homme peut voir à travers une ouverture pas plus grosse que ses yeux c’est parce que ses yeux portent son corps et que ses yeux le projettent là où il ne peut pas aller.
L’homme a son corps dans ses yeux qu’il projette intouchable sur tout ce qu’il voit. L’homme voit et il enveloppe tout de son corps insaisissable. Le monde se recouvre tout entier de l’homme qui voit. Comme une main qui se serait si agrandie que sa peau en serait devenue transparente.
 

Le bibliophile

Ce n’était pas quelque tableau de l’école flamande, un David Téniers, un Breughel d’Enfer, enfumé à n’y pas voir le diable.

C’était un manuscrit rongé des rats par les bords, d’une écriture tout enchevêtrée et d’une encre bleue et rouge.

— « Je soupçonne l’auteur, dit le bibliophile, d’avoir vécu vers la fin du règne de Louis XII, ce roi de paternelle et plantureuse mémoire.

» Oui, continua-t-il d’un air grave et méditatif, oui, il aura été clerc dans la maison des sires de Chateauvieux. »

Ici il feuilleta un énorme in-folio ayant pour titre : le Nobiliaire de France, dans lequel il ne trouva mentionnés que les sires de Chateauneuf.

— « N’importe, dit-il un peu confus, Chateauneuf et Chateauvieux ne sont qu’un même château. Aussi bien il est temps de débaptiser le Pont-Neuf. »

Think of Tomorrow

The future looks so bright ahead, the past is far behind.
I think of all the things we said, and you are on my mind.
Think of tomorrow. Think of tomorrow.

Mexico has sunny skies, Hawaii knows no rain.
Any place you want sweetheart, I will buy the ring.
Think of tomorrow. Think of tomorrow.

Anything you want sweetheart, anything you do.
Anywhere you go sweetheart, I will follow you.
Think of tomorrow. Think of tomorrow.

Think of tomorrow. Think of tomorrow.

This car I drive is old and beat, it may not see me through.
This car I dirve is fine with me, it's headed back to you.
Think of tomorrow. Think of tomorrow.