Paroles de chansons

Cloud Boat - Wanderlust paroles lyrics

La langue: 
Artiste: 
Cloud Boat - Wanderlust sur Amazon
Cloud Boat - Wanderlust Regarder sur YouTube
Cloud Boat - Wanderlust Écouter sur Soundcloud

Wanderlust

You won't find home again my son
You're forever lost you know
Remember this, from time to time
Always run when you're alone
 
Tell them you lost everything
For fear of getting old
For fear of needing anything
And only getting cold
 

Plus de paroles de cet artiste: Cloud Boat


Avec les icônes sur la barre latérale droite, vous pouvez regarder, écouter ou acheter en ligne Wanderlust paroles fichier de musique ou CD.

Si vous souhaitez télécharger cette musique, vous pouvez cliquer sur licône mp3 sur la barre latérale droite.


Usage personnel ou éducationnel. Cloud Boat paroles copyright est le propriétaire de cette chanson.



Plus de paroles

Soleil Immonde

je clignote au bord de l'autoroute
j'ai pas fini de vomir ma biere
le soleil en a rien a fouttre
mon estomac fait sa priere
trop d'amour me pèse
toi tu me quitte sans rigoler
c'est comme si j'avait avalé une chaise
il faut beaucoup que je boive pour digérer
 
t'en fais pas c'est pas la fin du monde
d'autre filles passeront sous les ponts
et la nature quele soleil innonde
nous rechante chaque fois sa chanson
 
j'ai pas vu la tete du facteur
mon téléphone ne sonne plus
les oiseaux crient des sons moqueurs
y'a plus personne qui m'aime plus
le bar est plein de solutide
mon amour n'est plus de saison
je ne bois pas par habitude
mais pour douter de ma passion
 
refrain
 
l'armée rouge a défilé dans me tète
je leur ai fait monter de l'aspirine
z'ont quand même fait leur 8 heures comme des bètes
me v'la mouillé dans une drôile de combine
le vent m'apporte des odeurs de frittes
tout le monde me r'connais dans la rue
j'ai la boule coincée dans mon flip
y manquerai plus qu'un oiseau me chie dessus
 
refrain
 
j'ai pas aimé comme tu es partie
j'ai senti ma tète écraser le poteau
toi tu voulais qu'on reste bons amis
je ne me vois déjà plus sur les photos
je me fou de l'odeur des roses
et de celle qui pourra m'aimer
les gens me parlent d'autre choses
y'en a pas un qui m'aidera à pleurer
 

Swirling Sands

The swirling sands
A gale of grit
Abrading all it contacts
Fine lunar dust
Penetrating the very soul
 
Sweating, a lahar
Abated only in death
Exhaustion in the sun
Beaten features of the land
Dull hues of devastation
 
Inhospitable and arid
Grit in the teeth
Permiating all within
The desert never leaves
It remains in the soul
 
Pulmonary sedimentation
A silconic legacy
This coughing conveyance
Within each respiration
Amid the swirling sands
 

Morning Joy

Waking up
With something to look forward to
I was told
 
These times were far and few
So for love sweet and true I wanna say
Thank you, thank you, thank you
 
Cause only you can give me my
Only you can give me my
Only you can give me my
My morning joy
 
I would've given up if I were you
All your friends were right
You could've had any kind of life
I wanna say, I just gotta say thank you
Thank you thank you thank you yeah
 
Only you can give me my
Only you can give me my
Oh only you can give me my
My morning joy
 
Don't stop moving closer to me
Don't stop moving closer to me
Don't stop moving closer to me
Don't stop moving closer to me
Don't stop moving closer to me
 

Croix blanche

Il y a une croix blanche haute de plusieurs mètres
qui se dresse au-dessus du désordre,
en pleine forme, d'une forme qui ne s'invente pas
avalée sur des heures par les charmes du calme plat.
 
Le charme funéraire
qui file à la vitesse de la lumière
en fixant devant.
Je ne m'arrêterai pas.
 
La mort est vraiment, vraiment belle et charnue
ainsi vêtue,
mais je sens sous ma base le poids
craquer les années perdues.
 
Et ramassées, qui dérapent
bien plus qu'elles ne passent
et le bruit aussi
les cris, la joie et le bourdon.
 
Lourd et long.
Lourd et long.
 
Il y a une croix blanche haute, très haute
qui se dresse au-dessus du désordre
et mes yeux ne se referment pas, je vois les gens autour qui tombent.
 
Que j'accroche en passant, que je démolis lentement;
projectile dans la nuit,
immaculé blanc.
Je vois le gâchis déjà,
mais je ne m'arrêterai pas.