Paroles de chansons

Cindy Bullens - Whistles & Bells paroles lyrics

La langue: 
Artiste: 

Whistles & Bells

Whistles and bells won't ever bring you love and happiness
She's never going to give her heart the way that I would give
She's got you spinning round in circles, I can tell
With her lights, buzzers, whistles and bells
 
I see her running round this town in her fancy car
A girl who can't afford your hopes and dreams
But darling all those pretty toys won't help your broken heart
When she's through and sends you packing back to me
 
Whistles and bells won't ever bring you love and happiness
She's never going to give her heart the way that I would give
She's got you spinning round in circles, I can tell
With her lights, buzzers, whistles and bells
 
I cried those lonely tears until the day I realized
That you were hurting so much more than me
There are some things in this world that just don't have a price
Like the love that waits here for you patiently
 
Whistles and bells won't ever bring you love and happiness
She's never going to give her heart the way that I would give
She's got you spinning round in circles, I can tell
With her lights, buzzers, whistles and bells
 
She's got you spinning round in circles, I can tell
With her lights, buzzers, whistles and bells
 
Cindy Bullens - Whistles & Bells sur Amazon
Cindy Bullens - Whistles & Bells Regarder sur YouTube
Cindy Bullens - Whistles & Bells Écouter sur Soundcloud

Plus de paroles de cet artiste: Cindy Bullens


Avec les icônes sur la barre latérale droite, vous pouvez regarder, écouter ou acheter en ligne Whistles & Bells paroles fichier de musique ou CD.

Si vous souhaitez télécharger cette musique, vous pouvez cliquer sur licône mp3 sur la barre latérale droite.


Usage personnel ou éducationnel. Cindy Bullens paroles copyright est le propriétaire de cette chanson.



Plus de paroles

Besoin de toi

Besoin de toi
Quand tu t'en vas ...
Besoin de toi
Quand tu n'es pas là ...
 
De Babylone en Alaska
J'ai chaud et j'ai froid
Quand on me parle de toi
À Bornéo ou en Java
À force de toi
J'irai où tu iras
Besoin de toi ...
 
Besoin de toi
Quand tu t'en vas ...
Besoin de toi
Quand tu n'es pas là ...
 
De Valparaiso en Alaska
J'ai chaud et j'ai froid
Jamais au même endroit
À Bornéo ou en Java
À force de toi
J'irai où tu voudras
Besoin de toi ...
 
Besoin de toi
Quand tu t'en vas ...
Besoin de toi
Quand tu n'es pas là ...
 
De Babylone en Alaska
J'ai chaud et j'ai froid
Quand on me parle de toi
À Bornéo ou en Java
À force de toi
J'irai où tu iras
Besoin de toi ...
 
Besoin de toi
Quand tu t'en vas ...
Besoin de toi
Quand tu n'es pas là ...
 
De Babylone en Alaska
J'ai chaud et j'ai froid
Quand on me parle de toi
À Bornéo ou en Java
À force de toi
J'irai où tu iras
De Babylone...
 

You Against You

I had you back, but it's no use
False accusations are on the loose
You know what? It makes no sence that you tied your own noose
You never felt the sores decay
Your perfect world is ending today
So what? I wouldn't have it any other way

Is this your paradise? You think you thought this through?
'Cause when you rolled the dice, the house came down on you
Don't care what you do or say, your suicide begins today
Have fun in paradise, this hell is just for you

You against you
Shitty time to make a stand all without a masterplan, just you
You against you

So how's your paradise? Hindsight just laughs at you
With conflict comes a price, that price weighs heaviest on you
I guess I should say thanks, dissension in the ranks
You panic lit the fuel, now it's you against you
You against you

Wasn't looking for a fight, but I'm showing up tonight
Shitty time to make a stand all without a masterplan, just you
You against you

The seeds are what you've sown
Never should have lit that fuse
Enjoy your paradise
This hell is just for you

You against you
Wasn't looking for a fight, but I'm showing up tonight
Shitty time to make a stand all without a masterplan, just you
You against you

Les saltimbanques

à Louis Dumur

Dans la plaine les baladins
S’éloignent au long des jardins
Devant l’huis des auberges grises
Par les villages sans églises.

Et les enfants s’en vont devant
Les autres suivent en rêvant
Chaque arbre fruitier se résigne
Quand de très loin ils lui font signe.

Ils ont des poids ronds ou carrés
Des tambours, des cerceaux dorés
L’ours et le singe, animaux sages
Quêtent des sous sur leur passage

Il fait chaud

Je descends sur la plage,
le soleil tape sur mon dos.
La mer est calme et bien sage,
le sable brûle ma peau.
J’enlève mon chapeau de paille,
lunette de soleil sur le nez.
Il y a du monde en pagaille,
des serviettes roses et des beignets.
 
Il fait chaud, oh, à Monaco, oh.
Il fait chaud, oh.
 
Maillot une pièce à paillette,
parasol jaune en étendard.
Je mate les filles, je mate les mecs,
y en a un qui pique un fard.
Je trempe un doigt, je trempe un pied,
les vagues lentement caresse,
la fine peau de mes poignets,
abîmée par la sécheresse.
 
Il fait chaud, oh à Lacanau.
 
Il fait chaud, oh à Port Grimaud.
Il fait chaud.
Il fait chaud.
Il fait chaud.
 
Un homme court sur le rivage,
nageur-sauveteur en pleine action.
La foule se lève sur la plage,
fausse alerte, circulez, c’est bon.
Réconfort glace vanille-fraise,
biscuit qui croque entre mes dents
Petite fraîcheur à trois francs seize,
mh je m’allonge, je me détends.
 
Il fait chaud, à Ajaccio.
Il fait chaud, oh à Saint-Malo.
Il fait chaud.
 
Mais si, si, je t’assure il fait chaud à Saint-Malo.