Paroles de chansons

Barry Gibb - The Long Goodbye paroles lyrics

La langue: 
Artiste: 

The Long Goodbye

I found your letter under the stairs
I left it in the place you would go
When you were lost
You always know it’s there
 
This has been the long goodbye
And there’s nothing I can do
To erase my faith in you
All that pain I put you through
 
You were there
You were there
 
We used to lie there under the stars
We used to make believe they were ours
This was the love we thought could never die
 
This could be the long goodbye
And there’s nothing I can say
To erase that final day
And we found out on the way
 
You were there
You were there
 
This has been the long goodbye
And there’s nothing I can say
To erase that final day
And we found out on the way
You were there
You were there
 
Barry Gibb - The Long Goodbye sur Amazon
Barry Gibb - The Long Goodbye Regarder sur YouTube
Barry Gibb - The Long Goodbye Écouter sur Soundcloud

Plus de paroles de cet artiste: Barry Gibb


Avec les icônes sur la barre latérale droite, vous pouvez regarder, écouter ou acheter en ligne The Long Goodbye paroles fichier de musique ou CD.

Si vous souhaitez télécharger cette musique, vous pouvez cliquer sur licône mp3 sur la barre latérale droite.


Usage personnel ou éducationnel. Barry Gibb paroles copyright est le propriétaire de cette chanson.



Plus de paroles

Anthem Of Saint Etienne

Allez les Verts...
 
Dans les vestiaires avant de rentrer
Pour commencer à nous échauffer
Tous en chœur nous chantons
On est les rois du ballon
 
Quand on arrive sur le terrain
On les entend frapper dans leurs mains
Avec eux nous chantons
Saint-Étienne sera champion
 
Allez ! Qui c'est les plus forts ?
Évidemment c'est les Verts
On a un bon public et les meilleurs supporters
On va gagner,
Ça c'est juré ! Allez !
 
Allez ! Qui c'est les plus forts ?
Évidemment c'est les Verts
Nous on joue au football et on n'a pas de frontières
Main dans la main on va plus loin, plus loin
 
Allez
Allez les Verts
 
Les supporters sont venus de loin
Ils sont fidèles, ils nous aiment bien
Ils font sauter les bouchons
Quand Saint-Étienne est champion
 
Allez ! Qui c'est les plus forts ?
Évidemment c'est les Verts
On a un bon public et les meilleurs supporters
On va gagner,
Ça c'est juré ! Allez !
 
Allez ! Qui c'est les plus forts ?
Évidemment c'est les Verts
Nous on joue au football et on n'a pas de frontières
Main dans la main on va plus loin, plus loin
 
Allez
Allez les Verts...
 

La Beauté du doute

D’où vient le bonheur,ou poussent les rêves
la lueur de nos cœurs quand le jour se lève
ou se cache l'amour quand il dort
il y a tant de choses qu’on ignore
est ce qu’il faut choisir une vie sans ratures
ou écrire sans relire suivre l’aventure
le futur nous joue des accords
qu’on ne peut pas connaitre encore
il m’a fallu des voyages et des mirages pour être sur de moi
aujourd’hui je sais que je ne sais pas
 
Ne me demande pas où se trouve le droit chemin
même si chacun a le sien
personne ne connait sa route
et c’est la beauté du doute
si tu perds un combat
donne à ta vie d’autres chances
personne ne connait d'avance
tous les parfums que l’on goûte
et c’est la beauté du doute
 
Où vont nos prières
où fini le ciel
qui écoute le long des routes
quand nos voix se mêlent
on chante une mélodie fragile
on avance perdu dans une file
le passé nous suit
on le voit de loin
bien caché est ce qu'il sait ce qu'il y a demain
il nous faut renoncer parfois
pour trouver le meilleur en soit
il t’en faudra des errances
des nuits qui dansent
pour comprendre à la fin
qu’on ne connait jamais son destin
 
Ne me demande pas où se trouve le droit chemin
même si chacun a le sien
personne ne connait sa route
et c’est la beauté du doute
si tu perds un combat
donne à ta vie d'autres chances
personne ne connait d’avance
tous les parfums que l’on goûte
et c’est la beauté du doute
 
Rien ne sert de savoir
les couleurs de nos villes
les douleurs ou les envies
on comprendra plus tard
ce que nous dit aujourd’hui
je ne connais pas l’histoire
mon pare chemin je l’écris sur une page infinie
ce que j’écrirai demain
je n’en sais rien
 
Ne me demande pas où se trouve le droit chemin
même si chacun a le sien
personne ne connait sa route
et c’est la beauté du doute
si tu perds un combat
donne à ta vie d'autres chances
personne ne connait d’avance
tous les parfums que l’on goûte
et c’est la beauté du doute
 
Ne me demande pas où se trouve le droit chemin
même si chacun a le sien
personne ne connait sa route
et c’est la beauté du doute
si tu perds un combat
donne à ta vie d'autres chances
personne ne connait d’avance
tous les parfums que l’on goûte
et c’est la beauté du doute
 

Ca commence il était une fois

Ça commence il était une fois
La fée que tu as connue s'en va
Sans retourner sa belle tête
Ses yeux bleus ont viré au noir
La Terre a mis son drapeau noir
Adieu la belle
 
Ma vie de miel s'est vinaigrée
Même Provence a goût d'hiver
Nos deux petits dedans l'allée
Te poursuivent, mon en-allée
Comme un astre désintégré
Filante étoile
 
Ton beau corps a roulé là-bas
Dans des pays qu'on ne sait pas
Et ta voix douce et ta voix grave
N'est déjà plus qu'un souvenir
Le vent a balayé ta vie
Ma toute belle
 
Imbéciles, vous vivrez longtemps
Avec vos haines, vos coups de sang
Vos couteaux en bandoulière
Méfie-toi si t'as le cœur fin
Eux-autres ne supportent point
Ceux qui vivent dans la lumière
 
Petite morte en chandeleur
En chandelouze par malheur
Je te berce dans mon âme
Tu es ma mère et mon enfant
Mon amante et je t'attends
Tout au bout de mes chansonnettes
 
Même si ça fait trop poli
Moi, je voudrais te dire merci
Pour chacune de tes caresses
J'en suis encore tout ébaubi
Mon corps plein de toi ne vit
Que sous tes doigts fins de princesse
 
Il n'est de prince en l'ici-bas
Je sais qu'un jour, comme toi
Je prendrai le chemin inverse
Je voudrais me coucher tout près
Tout à côté de toi, au frais
Pour vivre de ma mort le reste
 

Fucking Asshole

You're fucking asshole
You're fucking asshole
You're fucking asshole
Asshole, you're asshole fucking scum

You're fucking asshole
You're fucking asshole
You're fucking asshole
Asshole, you're asshole fucking scum

Your brainwashing machine seems so real
Now there's no one behind fucking wheel
I won't let you control anymore
Stuff your ass with your tie imbitsil neuter whore
You've got a problem
I am new critic
Fuck your police
Your back door analytics
Fuck your politics
And fuck you
Middle finger in the air

As I'm telling you:
You're fucking asshole
You're fucking asshole
You're fucking asshole
Asshole, you're asshole fucking scum

You're fucking asshole
You're fucking asshole
You're fucking asshole
Asshole, you're asshole fucking scum

You are ruling with lies and deceit
Day by day building kingdom of greed
I will show you the end of your way
Time to pray motherfucker, it's time to pray
You've got a problem
I am new critic
Fuck your police
Your back door analytics
Fuck you politics
And fuck you
Middle finger in the air

As I'm telling you:
You're fucking asshole
You're fucking asshole
You're fucking asshole
Asshole, you're asshole fucking scum

You're fucking asshole
You're fucking asshole
You're fucking asshole
Asshole, you're asshole fucking scum

You're fucking asshole
You're fucking asshole
You're fucking asshole
Asshole, you're asshole fucking scum

You're fucking asshole (You're fucking scum)
You're fucking asshole (You're fucking scum)
You're fucking asshole
Asshole, you're asshole fucking scum

You're fucking asshole (You're fucking scum)
You're fucking asshole (You're fucking scum)
You're fucking asshole
Asshole, you're asshole fucking scum