Paroles de chansons

Nombre de résultats: 24547

Dont forget the sabbath

1
Don’t forget the Sabbath,
The Lord our God hath blest,
Of all the week the brightest,
Of all the week the best;
It brings repose from labor,
It tells of joy divine,
Its beams of light descending,
With heavenly beauty shine.
Refrain
Welcome, welcome, ever welcome,
Blessed Sabbath day,
Welcome, welcome, ever welcome,
Blessed Sabbath day.
2
Keep the Sabbath holy,
And worship Him today,
Who said to His disciples,
“I am the living way;”
And if we meekly follow
Our Savior here below,
He’ll give us of the fountain
Whose streams eternal flow.
3
Day of sacred pleasure!
Its golden hours we’ll spend
In thankful hymns to Jesus,
The children’s dearest Friend;
O gentle loving, Savior,
How good and kind Thou art,
How precious is Thy promise
To dwell in every heart!
 

Goody Goody

[Chorus:]
So you met someone who set you back on your heels
Goody, goody
You met someone and now you know how it feels
Goody, goody
So you gave him your heart, too
Just as I gave mine to you
And he broke it in little pieces
Now how do you do?
 
You lie awake just singing the blues all night
Goody, goody
So you think that loves a barrel of dynamite
Hooray and hallelujah
Ya had it coming to ya
Goody, goody for him, goody, goody for me
I hope your satisfied you rascal you!
 
[Chorus]
 
So you lie awake
Just singing the blues all night
Goody goody!
So you think that love's a barrel
Of dynamite
Oo-oo, hurray and hallelujah!
You had it coming to ya
Goody goody for him
Goody goody goody for me!
Your love has been denied
You've been taken for a ride
And I hope you're satisfied
You rascal you!
 

all flowers in time bend the towards the sun

My eyes are
A baptism
Oh, I am fuse
And sing her
Into my thoughts
Oh, phantom elusive thing
 
Oh, all flowers in time bend towards the sun
I know you say that there's no-one for you
But here is one
All flowers in time bend towards the sun
I know you say that there's no-one for you
But here is one, but here is one...
Here is one
 
Aaah
La da dada...
 
Oh, all flowers in time bend towards the sun
I know you say that there's no-one for you
But here is one
All flowers in time bend towards the sun
I know you say that there's no-one for you
But here is one, but here is one...
 
Keep it going in me, wicked traveller
Fading farther from me
With your face in my window glow
Oh, Where will you weep for me?
Sweet willow
 
It's ok to be angry
But not to hurt me
Your happiness
Yes, yes, yes
Darling, darling, darling
Oooh...
 
All flowers in time bend towards the sun
I know you say that there's no one for you
But here is one
All flowers in time bend towards the sun
I know you say that there's no one for you
But here is one
All flowers in time bend towards the sun
I know you say that there's no one for you
But here is one
All flowers in time bend towards the sun
I know you say that there's no one for you
But here is one
But here is one
But here is one...
 

Moon [Lune]

Moon, you who shine your light.
Bright on the Paris night.
See, how a man suffers all for love.
Clear, solitary star.
So far, when the day returns.
Please hear.
Up there so high the cry of the world.
Please hear the cry, of a man in pain.
For whom all those million stars.
Don't shine like those shining eyes.
He loves with a mortal love.
Moon
Moon, please don't disappear.
Before you have time to hear.
Just hear.
How cries the heart of the human beast.
Please hear the cry, Quasimodo cries.
He cries for his heart is full.
His voice over mountains flies.
So high, that I know it flies to you.
Moon.
See, how this man aspires.
To join, his poor voice with angels.
Moon, you who shine your light.
For, poets as they write.
See, how a man suffers all.
For love.
For love.
 

Ready To Fly

[Verse 1: Adam Young]
Feeling the breeze move through the trees
It's a beautiful night
You're all that I want, you're all that I need
And you light up my life
 
[Refrain: Adam Young]
So fall from the stars into my arms if you're ready to fly
Yeah, I'll never let you go, whoa-oh-oh-oh
 
[Chorus: Adam Young]
I would believe if I could see the look in your eyes
It's not what it seems, this isn't a dream, it's a wonderful life
So fall from the stars into my arms if you're ready to fly
Yeah, I'll never let you go, whoa-oh-oh-oh
 
[Drop: Didrick]
 
[Refrain: Adam Young]
So fall from the stars into my arms if you're ready to fly
Yeah, I'll never let you go, whoa-oh-oh-oh
 
[Verse 2: Adam Young]
Hold on to me, and I'll set you free
If only I could
I'll turn up the sound, and switch on the crowd
Yeah, it's gonna be good
 
[Refrain: Adam Young]
So fall from the stars into my arms if you're ready to fly
Yeah, I'll never let you go, whoa-oh-oh-oh
 
[Chorus: Adam Young]
I would believe if I could see the look in your eyes
It's not what it seems, this isn't a dream, it's a wonderful life
So fall from the stars into my arms if you're ready to fly
Yeah, I'll never let you go, whoa-oh-oh-oh
 
[Drop: Didrick]
 
[Refrain: Adam Young]
So fall from the stars into my arms if you're ready to fly
Yeah, I'll never let you go, whoa-oh-oh-oh
 

Victim of Love

Oh how the mighty have fallen
I used to never waste my time
Now you're always on my mind
Looks like my heart has been stolen
Snuck in out of my life
Like a thief in the night
 
We slowed down baby I...
Didn't think you'd walk right out no..
You phased out of my life
Like I was nothing
 
I'm a victim of love
I don't know
How to get your love back
 
I'm a victim of love
Why do I
Feel like you're not coming back
I'm a victim of love
 
I can't stop hitting you up, no
Torn apart from this divide
Thought you were always on my side
 
My faith won't go away
But I know that your body is fading
 
We slowed down baby I...
Didn't think you'd walk right out no..
You phased out of my life
Like I was nothing
 
I'm a victim of love
I don't know
How to get your love back
 
I'm a victim of love
Why do I
Feel like you're not coming back
 
I'm a victim of love
I don’t know
How to get your love back
 
I'm a victim of love
Why do I
Feel like you're not coming back
I'm a victim of love
 
You can't make peace over broken trust, no
You can't make love over broken hearts, oh
You can't make peace over broken trust, baby
You can't make love over broken hearts
 
I'm a victim of love
I don’t know
How to get your love back
 
I'm a victim of love
Why do I
Feel like you're not coming back
 
I'm a victim of love
I don’t know
How to get your love back
 
I'm a victim of love
Why do I
Feel like you're not coming back
 
I'm a victim of love
 

San Francisco

If you're going to San Francisco
Be sure to wear some flowers in your hair
If you're going to San Francisco
You're gonna meet some gentle people there
 
For those who come to San Francisco
Summertime will be a love-in there
In the streets of San Francisco
Gentle people with flowers in their hair
 
All across the nation
Such a strong vibration
People in motion
 
There's a whole generation
With a new explanation
People in motion
People in motion
 
For those who come to San Francisco
Be sure to wear some flowers in your hair
If you come to San Francisco
Summertime will be a love-in there
 

Music to Watch Girls By

The boys watch the girls while the girls watch the boys who watch the girls go by
Eye to eye, they solemnly convene to make the scene
Which is the name of the game, watch a guy watch a dame on any street in town
Up and down and over and across, romance is boss
 
Guys talk 'girl talk', it happens everywhere
Eyes watch girls walk with tender lovin' care
 
It's keepin' track of the fact watching them watching back
That makes the world go 'round
'What's that sound?' each time you hear a loud collective sigh
They're making music to watch girls by
 
Guys talk 'girl talk', it happens everywhere
Eyes watch girls walk with tender lovin' care
 
It's keepin' track of the fact watching them watching back
That makes the world go 'round
'What's that sound?' each time you hear a loud collective sigh
They're making music to watch girls by
Music to watch girls by
Music to watch girls by
Music to watch girls by
 

Happy Together

Imagine me, and you, I do
I think about you day and night, it's only right
To think about the one you love, and hold him tight
So happy together
 
If I should call you up, invest a dime
And you say you belong to me, and ease my mind
Imagine how the world would be, so very fine
So happy together
 
I can't see me lovin' nobody but you
For all my life
When you're with me, baby, the skies will be blue
For all my life
 
Me and you, and you for me
No matter how they tossed the dice, it has to be
The only one for me is you, and you for me
So happy together
 
I can't see me lovin' nobody but you
For all my life
When you're with me, baby, the skies will be blue
For all my life
 
Me and you, and you for me
No matter how they tossed the dice, it has to be
The only one for me is you, and you for me
So happy together
 
I can't see me lovin' nobody but you
For all my life
When you're with me, baby, the skies will be blue
For all my life
For all my life
Life
 

Terry

He said to me, he wanted to be near to me
He said, he never wanted to be out of my sight
But it's too late to give this boy my love tonight
Please wait at the gate of heaven for me, Terry (Terry)
 
He said to me, he wanted to be close by my side
We had a quarrel, I was untrue on the night he died
And it's too late to tell this boy how great he was
Please wait at the gate of heaven for me, Terry (Terry)
 
He rode into the night
Accelerated his motorbike
I cried to him in fright:
'Don't do it, don't do it, don't do it!'
 
He said to me, you are the one I want to be with
He said to me, you are the one whom my love I shall give
One day he'll know how hard I prayed for him to live
Please wait at the gate of heaven for me, Terry (Terry)
 
He rode into the night
Accelerated his motorbike
I cried to him in fright:
'Don't do it, don't do it, don't do it!'
 
He said to me, you are the one I want to be with
He said to me, you are the one whom my love I shall give
One day he'll know how hard I prayed for him to live
Please wait at the gate of heaven for me, Terry (Terry)
 

12,000 Miles Through Space

'As you listen to the musical selections,
Note the clarity and excellent stereophonic separation between the left and right channels,
Even after trans-versing twelve thousand miles through space.'
 
Plastic gyro pyro, touching down on a distant land,
Waking up from a nap-time cryo, genetic sounds of Lynzahan,
 
Computer system flushing rushing, up from the bottom to the rocket beats,
My navigation system, distant, smashed in, and now I'm one with the human race!
 
12,000 miles through space!
12,000 miles through space!
12,000 miles through space!
12,000 miles!
 
Sons of the numbers of the light of the rift,
Flying towards the planet that you're getting closer,
We were building rocket ships, while you were carrying boulders on your shoulders,
You're just a slave-man, cave-man, space-man, chosen ones of the nepolium,
I see 'em live and die, look to the sky and multiply 'em..
 
O-oh, o-oh, o-oh, you're getting closer! to the end of the world!
One day it will be over, now
O-oh, o-oh, o-oh, you're getting closer! to the end of the world!
One day it will be over...
 
Keep making more, keep,
Keep making more, of me!
Keep making more, of me!
They keep making more!
 
12,000 miles through space!
12,000 miles through space!
12,000 miles through space!
12,000 miles through space!
 
I will deceive them,
Baby, don't believe them!
I will deceive them,
Don't believe them!
 
I will deceive them,
Baby, don't believe them!
I will deceive them,
Don't believe them!
 
Through space..
12,000 miles through space...
12,000 miles through space...
12,000 miles.
 

Turn My Heart to Stone

Where were you, babe, when I needed you?
All of your shit's lying on the floor
Like you were just here, but you never were here
No, you are not here
I've always been weak for your every move
Have a weird thing for the likes of you
Loves me so good, but does me no good
No, it does me no good
 
I wish I could turn my heart to stone
I would be better off alone
I wish I could turn my, wish I could turn my
Wish I could let you go
 
(Let you go)
I don't really wanna talk about it
(Let you go)
I don't really wanna talk about it
(Let you go)
So pull me closer to you, babe
Let's push it, push it, push it (Oh)
(Let you go)
I don't really wanna talk about it
(Let you go)
I don't really wanna tell you the truth
(Let you go)
So pull me closer to you babe, oh, yeah
Wish I could turn my heart to stone
 
Let you go, fly back out the window
Let you go, fly back out the window
 
You're always gone bettin' on your race
While I'm makin' love to the empty space
What's that on your text, yeah
I'm seein' red now, I'm seein' red
Yeah, where were you, babe, when I needed love?
That shit will stay with you when I'm gone
The higher you fly, yeah, higher your fly
The harder you fall
 
I wish I could turn my heart to stone
I would be better off alone
I wish I could turn my, wish I could turn my
Wish I could let you go
 
(Let you go)
I don't really wanna talk about it
(Let you go)
I don't really wanna talk about it
(Let you go)
So pull me closer to you, babe
Let's push it, push it, push it (Oh)
(Let you go)
I don't really wanna talk about it
(Let you go)
I don't really wanna tell you the truth
(Let you go)
So pull me closer to you, babe, oh, yeah
Wish I could turn my heart to stone
 
Let you go, fly back out the window
Let you go, fly back out the window
 
Wish I could turn my heart to stone
 

Votez hein bon !

Votez un bon !1
Qu'est-ce que j'ai fait du papier qui me dit d'aller voter,
Des bulletins que mon voisin m'a remis hier matin
En me disant 'Lisez tout, faites votre choix
Et ne vous en moquez pas !' ?
 
Votez un bon !
Où est l'adresse du bureau, où sont les clefs de mon auto ?
Où est donc l'isoloir où je dois faire mon devoir ?
Oui je sais, je perds tout, mais pas mes droits
Et ne vous moquez pas de moi
 
Votez un bon !
Quel nom m'a dit mon mari, mon père, ma meilleure amie,
Ma belle-sœur de Hambourg et ma tante de Saint-Flour ?
Où sont donc les photos des candidats ?
Ah oui, ça y est les voilà !
 
Ah non, pas vous Monsieur, non vous êtes trop baratin
Ah vous Monsieur je ne vous vois pas avec un képi hein
Oh un playboy ce serait formidable
Oh non ! Oh idéal pour le ministre des loisirs !
Ouh ouh sortez Monsieur, vous êtes une forte tête
 
Votez un bon !
Quelles initiales m'a-t-on dit pour repérer les partis ?
ONM, PMC, RCF, RATP,
LS qui ? cet SK non ce n'est pas ça
SVP ne vous moquez pas !
 
Votez un bon !
SNCF, PÉÉ, PMU, SGTG,
EDF, HLM, CIC, CQFD,
J'abandonne, j'suis KO
Y a trop de choix,
Mais ne faites pas comme moi
Votez un bon !
 
Ohlalala...
 
  • 1. = 'votez [pour] un bon [candidat]'

Les Moulins de mon Cœur

Comme une pierre que l'on jette
Dans l'eau vive d'un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l'eau
Comme un manège de lune
Avec ses chevaux d'étoiles
Comme un anneau de Saturne
Un ballon de carnaval
Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde
D'un tournesol dans sa fleur
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur
 
Comme un écheveau de laine
Entre les mains d'un enfant
Ou les mots d'une rengaine
Pris dans les harpes du vent
Comme un tourbillon de neige
Comme un vol de goélands
Sur des forêts de Norvège
Sur des moutons d'océan
Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde
D'un tournesol dans sa fleur
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur
 
Ce jour-là près de la source
Dieu sait ce que tu m'as dit
Mais l'été finit sa course
L'oiseau tomba de son nid
Et voila que sur le sable
Nos pas s'effacent déjà
Et je suis seul à la table
Qui résonne sous mes doigts
Comme un tambourin qui pleure
Sous les gouttes de la pluie
Comme les chansons qui meurent
Aussitôt qu'on les oublie
Et les feuilles de l'automne
Rencontre des ciels moins bleus
Et ton absence leur donne
La couleur de tes cheveux
 
Une pierre que l'on jette
Dans l'eau vive d'un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l'eau
Au vent des quatre saisons
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur
 

Être humain

Marre d'être déprimé, Seigneur, m'entends-tu?
Je me détruis même au détriment de mon art
J'aimerais agir autrement, suffit d'un rien
Peut-être une main tendue, rare
De voir un être humain être humain, ça m'choque
Il paraît que c'est normal, est-ce que c'est moi?
Je me rendais même pas compte
Que je vous faisais du mal, excusez-moi
Ils ont jeté mon père de son travail comme un malpropre
L'avenir de ma famille dépend sûrement de mon album
Faut que je sois là pour ma petite sœur, elle est inquiète
J'ai appris qu'être un grand frère
C'est pas juste taper ceux qui l'embêtent
C'est pas juste, je suis tiraillé entre mes envolées lyriques
Que peu comprennent, ces problèmes de fric qui me contraignent
Envers ma famille, mon âme est pleine de dettes
Papa n'a jamais demandé de l'aide
Il a géré les crises d'une main de maître
Et quand maman était enceinte de moi
Je lui mettais des coups dans le ventre
Je lui ai fait du mal avant même de naître
Please forgive me
While we're apart
I'm doing all of this for you
Keep holding on making true
And now that we have gone this far
Wasn't it that we changed the truth
The only thing I need is you
J'essaye d'éduquer ma peur, parfois j'étouffe
Il n'y a que Le Créateur qui s'est fait tout seul
Quand est-ce qu'on stoppe? Il n'y a plus de chaleur
Laisse-moi t'accoster deux secondes, ça vient du cœur
T'écoute mon rap au stéthoscope, mon shrab est père
Et je suis tellement fier, j'suis loin d'être mafieux
Mais j'agirai comme un parrain si tu touches à ma filleule
En amour, j'suis hyper sauvage, tout est vrai dans cet album
J'ai juste mélangé quelques histoires et changé les personnages
On est qu'une infime parcelle, ressens-tu l'inertie?
Peu importe qui j'suis, mes paroles sont universelles
Et toi qui craches sur moi
Si tu m'connaissais, j'suis sûr qu'on serait potes
Je t'en veux pas, j'aurais peut-être
Fait comme toi contre un mec comme moi, à l'époque
Avant, je voulais me prouver des trucs
J'avais peur donc j'voulais me battre
Depuis que j'ai frôlé la mort
J'ai plus peur d'rien et j'veux plus m'battre
J'fournis les graines, j'me dis qu'mon large public peut les semer
La vie est courte, les années passent plus vite que les semaines
Si je peux le faire, t'en es capable
Nan, je ne suis pas un mec à part
Nan, je ne vis pas dans un bête d'appart'
Ne te fie pas à ma tête à claque
Et les gens m'voyaient déjà
Noyé, ils me croyaient même pas
J'ai la peau pâle mais j'aime partager
L'mafé au foyer, des fois, tu croyais quoi?
Et puis pipelette, moi, je vois les hommes comme la sape
J'essaye et j'enlève l'étiquette si j'estime qu'ils sont à ma taille
Et j'le paye parfois, les gens n'sont pas ceux que l'on croit, en-soi
Le sérum d'amour, c'est l'genre de boisson que l'on boit sans soif
J'en bois cent boîtes, ondulation de la population
Ils ont trop bu en s'en lassant, copulation, ovulation
Aucune action n'est sans conséquence
Mais certains accidents sont bénéfiques
Regarde ton nombril avant d'enfoncer les filles
Dis à ceux qui te jugent que c'est juste un vice de plus
J'ai plus d'amour pour les salopes que pour tous ces fils de pute
Je revois rayonner les contours de tes cheveux auréolés
Le soleil, j'suis désolé pour tous ceux qui t'ont ri au nez
Je sais que c'est dur d'se sentir vivant
Dans cette noirceur étouffante, toi et moi
En vision infrarouge, on ressemble à des fantômes
Pardon aux gens que j'aime que j'ai plus l'temps d'voir
Please forgive me
While we're apart
I'm doing all of this for you
Keep holding on making true
And now that we have gone this far
Wasn't it that we changed the truth
The only thing I need is you
Je ressens toujours de la mélancolie sur les quais d'la gare
Je repense aux vacances d'été de la CAF
Depuis, j'ai vécu des choses, des expériences avec la came
Et la musique qui m'a sauvé
Rien de plus précieux que les clés d'la cave
Tu veux cher-tou que des chèques, man
C'est le Sheitan qui t'achète l'âme
Chaque fois que tu jettes l'arme dans la chette-ca que t'as chez toi
Chacun ses addictions, les moins que rien se multiplient
Ils veulent se soustraire à ma division dès qu'il faut payer l'addition
On traite nos corps comme des déchetteries
Consomme la mort en s'disant qu'on va pas s'empêcher d'vivre
Et j'y ai pensé la tête dans les toilettes
T'es un esclave quand t'es plus maître de toi-même
À l'heure où j'écris ça, j'ai arrêté d'fumer et d'boire
J'ai arrêté, mon Dieu, pourvu que ça dure
Je me sens tellement mieux
Ouais, j'ai arrêté, mon Dieu
J'ai arrêté, mon Dieu
 

Pour le Plaisir

Sans en attendre rien
Mais pour le plaisir
Regarder une fille dans la rue et se dire
Qu'elle est belle
Sans même aller plus loin
Mais pour le plaisir
En passant simplement lui sourire
 
Pour le plaisir
Prendre le temps, de temps en temps
De refaire d'un homme un enfant
Et s'éblouir
 
Pour le plaisir
S'offrir ce qui n'a pas de prix
Un peu de rêve à notre vie
Et faire plaisir
Pour le plaisir
 
Ne plus courber le dos
Même pour réussir
Préférer être bien dans sa peau que sourire
Sur commande
Avoir pendant des mois
Trimé comme un fou
Et un soir tout claquer d'un seul coup ...
 
Pour le plaisir ne plus courir, ne plus compter
Prendre la vie du bon cote
Sans réfléchir
Pour le plaisir
 
Pour le plaisir
On peut aussi tout foutre en l'air
Faire souffrir comme on a souffert
Et revenir
 
Pour le plaisir
Oublier qu'on a dit un jour
Ça sert à rien les mots d'amour
Et te les dire
Pour le plaisir
 
Lyrics powered by LyricFind
 

Tu ne pourras plus jamais m'oublier

Je t'aimerai, te caresserai encore
Je marquerai, à tout jamais ton corps
Je te ferai si bien l'amour
Que tu en frissonneras encore au petit jour
Tu ne pourras plus jamais m'oublier
 
J'irai au bout de tes tabous passés
Et j'oserai ce que tu n'as jamais osé
Avec une infinie patience
J'exorciserai mes rêves de toute ambiguité,
Tu ne pourras plus jamais m'oublier
 
Oh je t'apprendrai d'abord l'essentiel
J'ajouterai ensuite le superflu
Mais quand je t'aurais tout appris
Je t'apprendrai l'amour et la fidélité
Tu ne pourras plus jamais m'oublier
 
Je violerai tous tes mystères
Laiserais mon empreinte pour toujours dans ta chair
Tu ne pourras plus jamais m'oublier
 
Tu m'as aimé, m'a caressé si fort
Que tu as marqué, marqué à tout jamais mon corps
Et tu m'as si bien fait l'amour,
Que j'en frisonne encore au petit jour
Je ne pourrais plus jamais t'oublier.
 
 

Quand tu m'aimes

Fébrilement je t'attends
Je suis en manque de toi
Je me languis de ton parfum
Sentir ta bouche effrontée
Epouser tous mes rêves
Dans un délicieux va et vient
Retenir nos élans
Pour que la nuit
N'en finisse pas
Tout oublier
Sous mes doigts impatients
Trouver ta voie sacrée
 
Je n'ai qu'un pays
Celui de ton corps
Je n'ai qu'un peché
Ton triangle d'or
Je découvre en toi
Toutes les audaces
Quand tu m'aimes
 
Lorsque tu dénoues
Tes jupons soyeux
Moi je m'engloutis
Au fond de tes yeux
Ta gorge étincelante
Tes buissons secrets
Quand tu m'aimes
 
Je ne pense plus qu'à me perdre
Au plus profond de toi
Et ta peau manque à ma peau
J'ai perdu le sommeil
Et je n'arrive plus à travailler
Je n'en peux plus
Je paie le prix que paie
Le vice à la vertu
 
Je n'ai qu'un pays
Celui de ton corps
Je n'ai qu'un peché
Ton triangle d'or
Je découvre en toi
Toutes les audaces
Quand tu m'aimes
 
Je souscris à tous
Ces plaisirs sublimes
Et soudain tu trouves
La caresse ultime
Qui arrache en moi
Un cri de victoire
Quand tu m'aimes
Lyrics powered by LyricFind
 

Sans arrêt

Si t'es pareil, je ne serai qu'une
Si t'es le soleil, je serai la lune
Si t'es ma vie, je suis à toi
J'entends ta voix dans tous les sons autour de moi
 
Si j'ose affronter les départs
Si on avance, que tout se prépare
Si ce n'est que le préambule
C'est le début de nos envies et de nos vies
 
Et la vie nous appartient
Rattrapons le temps écoulé
Qui restera entre nos mains sans arrêt
Oh-oh-oh-oh
Oh-oh-oh-oh
Oh-oh-oh-oh oh-oh-oh-oh
Si on raccourcit nos erreurs
Si à deux, on n'a jamais peur
Si on réécrit notre histoire
On oublie, on court plus vite, on va si loin
Si on joue dans la cour des grands
Si on s'arrête de temps en temps
Si tu ne fermes pas les yeux
Ne cherche pas, regarde-moi et ça ira
 
Et la vie nous appartient
Rattrapons le temps écoulé
Qui restera entre nos mains sans arrêt
Oh-oh-oh-oh
Oh-oh-oh-oh
Oh-oh-oh-oh oh-oh-oh-oh
 
Comme rien ne nous arrêtera
On poursuivra les mêmes combats
Sans aucune trêve, on vit nos rêves, on se relève
Tu peux choisir de vivre, de rire, de pas partir
 
Et la vie nous appartient
Rattrapons le temps écoulé
Qui restera entre nos mains sans arrêt
Oh-oh-oh-oh
Oh-oh-oh-oh
Oh-oh-oh-oh oh-oh-oh-oh
 
Et la vie nous appartient
Rattrapons le temps écoulé
Qui restera entre nos mains sans arrêt, sans arrêt, sans arrêt
 

Enfants de la musique

Nous n'avons pas les mêmes lois,
La même reine, le même roi,
Les mêmes mots, ni toi ni moi.
Nous n'avons pas le même sang,
Les mêmes pluies, les mêmes vents,
Les mêmes couleurs au printemps.
 
Enfants de la musique
Nous sommes tous des frères quand nous jouons Mozart
Les enfants de la musique
Des frères quand nous chantons 'Ce n'est qu'un au-revoir'
 
Des tas de choses nous séparent
Montagnes blanches, forêts noires
Nous n'avons pas la même histoire.
C'est pourtant sur le même thème
Qu'à Paris, à Jérusalem,
On dit 'salut', on dit 'je t'aime'.
 
Enfants de la musique
Nous sommes tous des frères quand nous jouons Mozart
Les enfants de la musique
Des frères quand nous chantons 'Ce n'est qu'un au-revoir'
 

Petite Nathalie

P'tite Nathalie, maintenant rentre chez toi
P'tite Nathalie, embrasse-moi encore une fois
La vie d'un père n'est rien sans son enfant
Maintenant j'espère que tu viendras plus souvent
 
P'tite Nathalie, même si des choses ont changé
Ma nouvelle vie, ne m'empêche pas de t'aimer
Si jusqu'ici, pour toi j'ai patienté
Ma douce Nathalie, ça ne pouvait plus durer
 
P'tite Nathalie, lorsque je l'ai rencontrée
Je suis parti, pour essayer d'oublier
Attends petite, attends avant de me juger
Peut-être aussi, pourras-tu me pardonner
 
Douce Nathalie, maintenant il faut rentrer
Douce Nathalie, sinon elle va s'inquiéter
Je penserai, oh, à toi en t'attendant
Tu me promets de revenir très souvent
 
Tu me promets de revenir très souvent
 
 

Retour aux années folles

Allons faire un tour,
L' espace d'un soir,
Du côté, retour
Aux années folles pour voir,
Si l'on était pas, vraiment plus heureux,
A ce moment là,vraiment plus heureux,,
 
Je changerai
Mes boots en plastiques
Imper ciré
Pour des escarpins,
Contre une chemise,
Mon pull synthétique,
A col cassé,
Contre une robe en satin,
Quatre blue-jeans,
Mes bas de nylon,
Contre un habit
Pour un long jupon,
Et mes baskets,
Un blouson para,
Pour des vernies,
Pour un Chinchilla
 
Viens je t'emmène en Torpedo
Alors je vais mettre un chapeau
Allons ce soir au casino,
Des gants et ma cape manteau,
Danser au son d'un vrai piano
Je serai ta Gretta Garbo
Je serai ton Valentino
 
Allons faire un tour,
L'espace d'un soir,
Du côté retour
Aux années folles,pour voir,
Si nos grands parents,
Prenaient plus le temps,
De voir, d'écouter,
De rire de chanter,
 
Échangerai
Un gros transistor,
Chaîne stéréo,
A piles atomiques
Ampli tuner
Contre le trésor
Contre un phono
D'un concert casque à musique
Vingt trois disco,
Guitare électrique,
Pour un tango,
Contre un vieux banjo,
Un Charleston,
Une bande magnétique
Plus un booster
Pour un vrai café
Viens
 
Prenons le métropolitain
Le tramway ou bien l’omnibus
Tu m'offriras un Camélia
Le chauffeur conduit en gibus
Arrêtons nous à St-Germain
Nous irons jusqu'au terminus
Pour aller boire un quinquina
 
Les amoureux,
Qu'importe le temps,
N'ont pas le temps,
De la belle époque
De voir passer,
Qu'importe le temps,
Passer le temps,
Pour nous c'est le temps du rock
Rien a changé,
Depuis très longtemps
Depuis le temps
L'amour est le même
L'amour est bleu
Et l'on s'aime autant
Même quand il pleut
Qu'au premier je t'aime
 
Alors vivons l'amour,
Notre amour au présent
Puisqu'on s'aimera toujours toi,
Et moi
 

On est tous pareils (It's all the same)

Tous pareils (Tous pareils)
Tous faits sur le même modèle
Tous pareils (Tous pareils)
Qu'on soit d'Mulhouse ou d'La Rochelle
Tous pareils
Et tant que la Terre tournera
Sous le même Soleil
Aimons nous, croisons-nous les doigts
Tous pareils (Tous pareils)
 
Lily qui flirte avec tout le monde
Mais qui ne dort avec personne
Momo derrière ses lunettes roses
José d'Ivry qui rêve de Lisbonne
 
On est tous pareils (Tous pareils)
Tous faits sur le même modèle
Tous pareils (Tous pareils)
Qu'on soit de Londres ou de Bruxelles
Tous pareils
Et tant que la Terre tournera
Sous le même Soleil
Aimons nous, croisons-nous les doigts
Tous pareils (Tous pareils)
 
La grande Sabine qui ne m'aime plus
Alain qui bâtit son bateau
La belle Rose hôtesse de l'air
Kyoko dans son pub à Tokyo (Tous pareils)
Igor étudiant à Moscou (Tous pareils)
Jimmy garagiste à Boston
 
On est tous pareils (Tous pareils)
Tous faits sur le même modèle
Tous pareils (Tous pareils)
Qu'on soit d'Beyrouth ou d'Israël
Tous pareils
Et tant que la Terre tournera
Sous le même Soleil
Aimons nous, croisons-nous les doigts
 
Tous pareils (Tous pareils)
Qu'on soit de Mulhouse ou de La Rochelle
Tous pareils (Tous pareils)
Tous faits sur le même modèle
 

Un jour tu trouveras

Tu l'appelles amour, tendresse,
Espoir ou amitié
Dans un cri, un jour de liesse
Peut-être liberté.
Son nom est sans importance
Son nom ne compte pas
Mais si tu y crois
Un jour, tu trouveras
 
Comme un rire sous la neige
Un air venu d'ailleurs
Comme un espoir qu'on appelle
Jusqu'au bout de son cœur
Comme une chanson gitane
Un violon sur le toit
Comme un parfum de gentiane
Un jour, tu trouveras, tu trouveras
 
Dans un jour, une semaine
Ce n'est pas important
Les saisons vont et s'en viennent
Le temps n'est que le temps
La vie seule choisit son heure
Tu ne peux rien à ça
Mais si tu y crois
Un jour, tu trouveras
 
Comme un rire sous la neige
Un air venu d'ailleurs
Comme un espoir qu'on appelle
Jusqu'au bout de son cœur
Comme une chanson gitane
Un violon sur le toit
Comme un parfum de gentiane
Un jour, tu trouveras, tu trouveras
 
Comme une vague sur la planète
Un jour s'en sont allés
Le sang, le cœur d'un poète
Brûlé sous juillet
Le ciel sous les nuages
Le rêve d'un gitan
Si tu chantes comme j'y crois
Un jour, tu trouveras
Si tu chantes comme j'y crois
Un jour, tu trouveras
 

L'hiver est le plus chaud

Tout est facile, si fort avec toi
L'amour est toujours plus qu'une fête avec toi
Plus de problèmes, le temps ne compte pas
J'oublie tout le reste, je m'évade avec toi
 
L'hiver est le plus chaud
L'été n'en finit pas
Tes mains brûlent ma peau
Le feu ne s'éteint pas
Quand on fait l'amour, l'amour chez toi
 
Je donne, viens, je prends
Je cède ou je me bats,
J'attaque ou je défends,
Je te suis où tu vas
Quand on fait l'amour, l'amour chez toi
 
Tout m'est possible
Tout me plaît de toi
Câline ou rebelle, je m'éveille avec toi
Rien ne me coûte, ne me gêne avec toi
Je parle et j'écoute,
Je suis toujours libre avec toi
 
L'hiver est le plus chaud
L'été n'en finit pas
Tes mains brûlent ma peau
Le feu ne s'éteint pas
Quand on fait l'amour, l'amour chez toi
 
Je donne, viens, je prends
Je cède ou je me bats,
J'attaque ou je défends,
Je te suis où tu vas
Quand on fait l'amour, l'amour chez toi
 
L'hiver est le plus chaud
L'été n'en finit pas
Tes mains brûlent ma peau
Le feu ne s'éteint pas
Quand on fait l'amour, l'amour chez toi
 
Je donne, viens, je prends
Je cède ou je me bats,
J'attaque ou je défends,
Je te suis où tu vas
Quand on fait l'amour, l'amour chez toi
 

Tombe l'eau

Tombe, tombe, tombe l'eau
Et fais-moi grandir les eaux du Nil
Tombe, tombe l'eau
Et fais-moi s'il te plaît pousser une ville
Tombe, tombe, tombe, tombe l'eau
À toi, je demande d'effacer
Toutes les blessures de mes amours passées
 
Donne-moi tout ce qu'ils m'avaient promis
Tous ceux qui se faisaient appeler faiseurs de pluie
Je les aimais et j'y croyais toujours
Oui mais elles ne tombaient jamais, leurs pluies d'amour
 
Avec toi ce sera différent
Tu ne promets rien
Mais tu donnes tant
Avec toi ce sera différent
Et je l'aurai, mon océan
 
Tombe, tombe, tombe, tombe l'eau
À toi, je demande d'effacer
Toutes les blessures de mes amours passées
 
Ils me disaient que d'un geste, que d'un mot
Ils pouvaient faire obéir la mer, les bateaux
Mais j'attendais, le cœur sur l'horizon
Et je les entendais partir de la maison
 
Avec toi ce sera différent
Tu ne promets rien
Mais tu donnes tant
Avec toi ce sera différent
Et je l'aurai, mon océan
 
Tombe, tombe, tombe, tombe l'eau
Et fais-moi grandir les eaux du Nil
Tombe, tombe, tombe, tombe l'eau
Moi je suis perdue en terre aride
 
J'ai gâché une vie pour ce charlatan, ce faiseur de pluie
Tombe l'eau sur mes nuits et rends-moi tout ce qu'il m'a pris
Les torrents, les sourires
Et mes illusions, mes petits navires
Mes quinze ans, mes amours
Et le bassin du Luxembourg1
 
Tombe l'eau, tombe l'eau, tombe l'eau
 

Je Ne Sais Pas Ce Que Veux

Il dit que je ne dis rien
Mais s'il le disait, un peu moins
J'aurais peut-être, envie de lui parler
 
Il dit qu'il a du chagrin
Pourtant s'il me le montrait moins
C'est lui, peut-être, qui me ferait pleurer
 
Non, il ne devrait pas
Prendre tout au sérieux
Car moi, je ne sais pas
Vraiment ce que je veux
 
Il a peur de m'ennuyer
Pourtant s'il savait s'en aller
Peut-être que, de lui, je m'ennuierais?
 
Il a peur que je le laisse
Mais s'il me cachait sa tristesse
J'aurais peut-être, envie de le garder
 
Non, il ne devrait pas
Prendre tout au sérieux
Car moi, je ne sais pas
Vraiment ce que je veux
 
Moi je suis bien avec lui
Et s'il n'était pas si gentil
Peut-être que, c'est moi qui le serais?
 
Car, au fond, je l'aime bien
Et s'il m'aimait, juste un peu moins
Peut-être que, c'est moi qui l'aimerais?
 

Hero of A Fool

Sometimes, a word is all it takes
And I'm back at the start.
I've crossed that line before:
I knew there was no return.
Feelings seem to stay on my mind,
Visions of days gone by...
 
Or just a sound,
Is all it takes for the memory of you.
I wait there, laying low:
Silence has taken a toll.
Even though these feelings are strong,
I know now you're never torn...
Hey eh!
 
I see it now: I finally see
What came undone.
It took some time
For me to realize
That, in the end,
All I should have done was run...
I'm seeing you:
The hero of a fool!
 
And when the thought
Tries to hold me back from making turn,
The closer that you get
I'll see what I've come to learn.
Over and over again
Caught up in make believe...
 
I see it now: I finally see
What came undone.
It took some time
For me to realize
That, in the end,
All I should have done was run...
I'm seeing you:
The hero of a fool!
 
Hey, hey!
 
I'm seeing you:
The hero of a fool...
 

You Keep Me Dancing

Joey was fresh
Like the flowers he brought me
But just like those flowers he faded away
Michael was witty
He almost caught me
Words without music
Got nothin' to say
 
Chorus:
Baby, you keep me dancing
You are the number one song
Going around in my head
Baby, you keep me dancing
Baby, hold me, hold me, love me, love me
Baby, just keep me dancing
 
Listen to the beat of your heart now, baby
Listen to the beat of your heart now, baby
 
Johnny had money
He offered me dollars
He said if I love him
But all of his money
Just couldn't buy me
The feeling I get
When you play me your tune
 
Repeat Chorus
 
Listen to the beat of your heart now, baby
Listen to the beat of your heart now, baby
Listen to the beat of your heart now, baby
Listen to the beat of your heart now, baby
 
Give me your diamonds baby
Give me your gold
You are the treasure of loving my soul
 
Repeat Chorus
 

Charade

Some nights we made our love in the sand
And at the tide we held our love in our hands
And we listened to music the ocean was playing
The words that our two hearts were saying
That only two lovers can make
Let us ride on the wind while this moment is real
 
Your the light of my life
You are welcome to my charade
And this felling knowing you blessed me forever
 
And believing I have been touch by your love
And the pleasure of knowing the evening won't tear us apart
 
We can follow the sun to the day light is gone
We can gaze up the sky till the night is over
 
Light of my life
You are welcome to my charade
And this felling knowing you blessed me forever
 
We can follow the sun to the day light is gone
We can gaze at the sky till the night is over
 
Light of my life
You are welcome to my charade
 
And this feeling knowing you blessed me forever
We can follow the sun to the day light is gone
We can gaze at the sky till the night is over
Light of my life
You are welcome to my charade
 

Pages